perche gourmande

Coup du soir sur l’Allier à Billy

Savoir adapter sa pêche en temps réel

Lors une session courte, il vaut mieux se fixer des objectifs pour éviter de perdre trop de temps. Mais il est tout aussi important de savoir s'adapter aux conditions du moment et changer de stratégie si on veut augmenter ses chances de toucher du poisson.

Objectif du début de soirée : popper en ultra-léger

L'Allier a enfin retrouvé un niveau d'étiage... C'est l'occasion de ressortir les poppers et stickbaits pour tenter perches, chevesnes et brochets. Je me suis donc rendu à Billy pour un coup du soir de 3 heures avec la ferme intention de ferrer un maximum de poissons en surface sur mon ensemble UL préféré.

Chevesne au popper

Changement de stratégie imposé

Après quelques petits chevesnes et 2 ou 3 perchettes piqués sur un petit popper Gomoku ; et surtout après avoir vu plusieurs poissons suivre ou attaquer timidement mon leurre, il m'a sembler opportun de visiter la couche d'eau intermédiaire au poisson-nageur... pas une seule touche malgré les variation de leurres et d'animations.

Je suis donc descendu encore d'un étage pour pêcher au leurre souple : un shad 2" sur tête plombée 1,5gr. Et là, les perches se sont enchaînées presque à chaque passage presque toutes piquées en pleine gueule ! Visiblement c'était la pêche du jour.

perche billyperche-billy-3

Objectif fin de soirée : brochet !

Brochet de l'Allier au spinnerbait
Après un passage par la voiture pour troquer mon ensemble UL pour un matériel un peu plus costaud, je commence à promener un gros popper le long des bordures et en plein courant autour des obstacles.

Un bon présage

Le soir commence à tomber et je repère les traces d'un pêcheur au coup qui a dû quitter son poste il y a peu de temps : empreinte d'un panier-siège dans le sable et quelques pincées d'amorce sur le sol. Je me dis que l'amorçage a dû attirer les blancs et avec un peu de chance... un brochet se sera approcher de la zone pour profiter du rassemblement !

Le brochet était bien là

Après 4 ou 5 passages, un furieux sort des herbiers de bordure pour saisir mon popper : ferrage... et décroche dans la seconde qui suit ! Je relance 2 ou 3 fois mon leurre sans succès.

Deuxième changement de stratégie

spin-slow-2

Je sais que le poisson est là et qu'il est actif. Plutôt que de le matraquer avec mon popper, au risque de lui fermer le bec, je monte un spinnerbait léger associé à une écrevisse Wild Craw 4" pour lui donner un effet planant idéal dans cette zone de faible profondeur.

Au 2ème lancer... Boum ! Une touche de brute qui débouche sur un beau combat entre les herbiers et le courant. Le broc glisse dans l'épuisette alors que la nuit tombe.

En résumé, il aura fallu plusieurs fois changer de stratégie pour toucher du poisson... c'est une leçon que j'ai retenu des trop nombreuses fois où je me suis entêté !

Remise à l'eau du brochet

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *